Meilleur piano
Meilleur piano

Meilleur piano 2019 : Prix, Comparatif et Avis

Bienvenue sur Meilleur piano, où les débutants et les amateurs de piano peuvent trouver des avis approfondies sur les différents modèles de piano, des conseils utiles, des actualités, et même apprendre comment jouer du piano.

Ci-dessous, jetez un coup d’œil à nos premiers pianos-coups de coeur. Notre équipe a listé pour vous les pianos les plus populaires (et d’autres moins connus) sur le marché aujourd’hui :

Quel est le meilleur piano en 2019 ?

Après avoir passé des années à travailler dans un magasin de musique et à aider les musiciens à choisir leurs instruments de musique, notre équipe vous a préparé une liste des meilleurs pianos à acheter cette année. Et pour que cette sélection soit toujours pertinente, notre équipe la met à jour régulièrement.

Yamaha – PSR-F51 : un piano numérique complet

ON AIME :

  • Compact et polyvalent.
  • Pratique et facile à utiliser.
  • Idéal pour les pianistes débutants.

ON N’AIME PAS :

  • Impossible de le brancher avec un PC/smartphone.

Notre meilleure sélection repose sur le piano électronique de Yamaha, le PSR-F51. Nous vous avons choisi ce modèle sympathique rien que pour sa simplicité et sa convivialité, spécialement pour les débutants qui souhaitent bien acquérir les bonnes techniques du piano.

Ce qui vous sera évident dès la première manipulation, c’est que ce modèle associe une extrême simplicité à l’ensemble des fonctionnalités qu’il propose.

C’est un modèle que vous pouvez utiliser d’une manière spontanée et intuitive même si vous n’avez jamais manipulé un piano avant. Il vous sera ainsi très pratique de choisir par exemple une sonorité, d’y associer un accompagnement, et d’attaquer immédiatement le jeu.

Parmi les caractères distinctifs de ce modèle, nous parlons a priori de sa puissance sonore qui procure les meilleurs des résultats. Le modèle propose alors une amplification stéréo de 2*2,5 Watts qui rassure de sa part une dynamique sonore très distinguée.

Ce Yamaha peut sans aucun doute reproduire les tonalités et les sons exacts des pianos acoustiques, des pianos électriques et même des types ethniques. Ce modèle dispose aussi d’un métronome et d’un mode Duo.

Parlons toujours de ses sonorités, ce piano électrique Yamaha assure un large choix de sonorités et procure en effet des accompagnements automatiques de haute qualité. Il intègre en revanche les technologies sonores de Yamaha les plus originales et les plus élaborées, bien que sa conception soit ainsi compacte et simple.

De plus des sonorités provenant purement des pianos, de claviers ou d’instruments classiques, ce modèle est capable également de reproduire d’autres sonorités à références variées, telles que les sonorités des guitares, des orgues, des synthétiseurs, etc.

Pour les débutants, nous vous rassurons que ce modèle est un choix très logique, comme il est compact et léger, et tout de même, il dispose de 120 voix, et 114 rythmes qui viennent de partout dans le monde. Un modèle à ne pas rater donc, accordez y une bonne attention !

FunKey DP-61 II : un piano numérique avec le meilleur qualité prix

ON AIME :

  • Bonne sonorité.
  • Très facile à monter.
  • Très bon rapport qualité/prix.

ON N’AIME PAS :

  • La notice de montage est en allemand.

Une parmi les raisons que nous vous présentons le FunKey dans un deuxième rang, c’est certainement son meilleur rapport qualité prix. Ce modèle affiche de nombreuses appréciations et de nombreux avis positifs sur internet.

Nous l’avons testé lui aussi, et le résultat nous impressionne réellement. Ce modèle joue en effet deux rôles, vous pouvez vous en servir comme un piano numérique, comme vous pouvez en faire un synthétiseur. Il comprend 128 sonorités procurant une multitude de rythmes qui vous serviront à bien mettre en œuvre votre expressivité.

Le modèle est doté aussi des fameuses fonctions Split et Dual Voice ; la première vous permet de séparer en deux votre clavier pour jouer à quatre mains, tandis que la deuxième fonction sert à faire des combinaisons de sonorités en même temps.

Le modèle dispose également d’un métronome efficace ainsi qu’un mode d’apprentissage qui peut d’une manière relative remplacer les cours réels. Toutefois, après avoir testé ce piano, nous vous conseillons de vous orienter le mieux vers une personne professionnelle pour vous aider à apprendre rapidement et d’une manière plus correcte.

Ainsi, en fonction de vos compositions et pour vous aider dans le processus d’amélioration de vos compétence, ce modèle vous propose l’option d’enregistrement qui vous servira à réécouter vos morceaux et à vous faire des évaluations au fur et à mesure de vos progrès.

Le FunKey DP-61 ne contient en effet que 61 touches dynamiques qui ne sont pas lestées mais dont le toucher n’est pas vraiment terrible. Ceci dit au fait qu’il vous manquerait seulement deux octaves pour jouer une belle composition classique, mais généralement ne doutez point de la complicité et la bonne harmonie du modèle.

Le clavier de sa part est doté d’un son bon, avec deux enceintes de 6 watts chacune qui fonctionnent pour assurer un son correct. Toutefois, le test a révélé une petite lacune qui concerne l’échantillonnage, on peut dire en particulier que les sonorités ne sont pas effectivement de haute qualité.

De toute façon, rassurez-vous que la performance sonore du modèle est respectable, et elle sied parfaitement bien aux autres fonctionnalités avec un tel prix proposé.

Brièvement, le FunKey DP-61 est un modèle qui propose une multiplicité des fonctionnalités, qui permettent bel et bien un véritable travail de création. Le modèle est intéressant à vrai dire !

Pourquoi acheter un piano ?

Pour les personnes qui souhaitent bien s’adonner aux plaisirs de la musique, un piano serait un allié idéal pour leur procurer une véritable expérience de jeu.

Ainsi pour tout débutant, nous estimons que le piano est probablement le seul instrument facile à apprendre, comme il est le plus susceptible à éveiller l’esprit musical chez la plupart des gens, étant donné qu’il s’agit bien d’un instrument qui propose un grand nombre de sons.

Entre les sons des claviers, des orgues, des guitares, des saxophones, des batteries… les pianos sont donc capables de satisfaire tous les goûts et toutes les orientations musicales.

Nous nous adressons particulièrement ici aux novices et aux jeunes débutants, aussi bien que les pianistes mieux confirmés qui sont à la recherche d’un modèle de piano qui leur procurera les meilleures des fonctionnalités pour ainsi combler leur passion dans les meilleures conditions.

Encore faut-il bien saisir, que quel qu’en soit votre profil, le fait de bien choisir un piano implique au départ d’avoir une idée globale de l’utilisation que vous comptez en faire, car figurez-vous, le marché des pianos connaît une grande variété de types et de catégories.

Piano numérique Korg

Pianos pour débutants

Ainsi pour faire simple et pour ne pas aller dans des excès, nous insistons que pour un débutant, il serait important de choisir un piano d’une certaine performance sonore avec un toucher bon et très sensible.

Un novice a donc besoin de construire sa musicalité lors de sa première expérience d’essai et d’apprentissage. Il faut savoir en revanche que mieux sera le piano, mieux sera la perception musicale et la créativité de la personne qui y joue.

Figurez-vous donc que lorsqu’on débute vraiment, il vaut mieux bien choisir son piano en se concentrant d’emblée sur ses caractéristiques techniques et surtout ses paramètres sonores.

Bref, de la qualité de l’échantillonnage à celle de l’amplification, du toucher à la dynamique de jeu, de la palette des sons à la résonance et pour finir par la polyphonie et l’homogénéité de la sonorité, il faut évidemment bien vérifier des choses avant d’acheter un piano.

Guide d’achat : Comment choisir le meilleur piano ?

Avant de parler de manière détaillée des critères importants pour le choix d’un piano, nous allons tout d’abord aider les pianistes novices à s’initier avec l’instrument, et à savoir notamment comment ce dernier fonctionne, quelles sont ses particularités, ses types, ses mécanismes, ses composantes etc.

Une question assez basique et évidente à poser, mais il faut tout de même savoir ce que c’est un piano pour les personnes qui n’en savent rien à part que c’est un instrument de musique élégant et sophistiqué.

Certes, le piano l’est bien évidemment. On peut dire que c’est l’un des instruments, sinon celui le plus utilisé en musique classique occidentale. Il s’agit en effet d’un instrument de musique polyphonique à clavier, qui appartient à la famille des instruments à cordes frappées.

Les origines du piano remontent au XVIIIe siècle, la nomination piano provient de Piano-Forte, une nomination qui lui a été attribuée par son inventeur qui l’avait décrit « gravecembalo col piano e forte ».

Ceci dit littéralement que l’instrument est une sorte de clavecin ayant la possibilité de nuancer le son d’une manière plus intense, seulement par le biais de la frappe sur ses touches. Une particularité qui jusque-là était impossible d’être improvisée par les autres instruments de musique.

Ainsi depuis lors, beaucoup de compositeurs privilégient cet instrument, notamment les chefs d’orchestres et les pianistes de formation. La particularité du piano réside aussi dans sa polyvalence sonore, et donc il est l’instrument le plus employé dans nombreux genres musicaux tels que le Jazz, les blues, le ragtime, la salsa.

Quelles sont les lois fondamentales du piano ?

Cet instrument à cordes frappées est soumis à des lois appelées lois acoustiques, qui fixent normalement les standards de fonctionnement du piano, et qui optimisent ses paramètres techniques.

Parlons donc de ces lois, il faut savoir en revanche que le piano fonctionne selon un système de mise en vibration par percussion d’une corde tendue entre deux points fixes.

C’est justement cette percussion qui génère un son d’une hauteur très accentuée, dont l’intensité et le timbre dépendent de son diamètre, sa tension et sa longueur.

Ce sont généralement ces trois paramètres qui sont responsables de la qualité sonore de l’instrument, et leur variation entraîne normalement une modification des sonorités selon les lois scientifiques fondamentales de l’acoustique. On peut récapituler ces lois comme suit :

– La longueur d’une corde est responsable de la fréquence du son d’une manière inversement proportionnelle ;

– Au fur et à mesure que la corde est longue et étendue, le son généré devient plus grave. Par contre, la hauteur du son augmente d’une octave si on raccourcit par exemple la corde de moitié, ainsi si cette dernière est montée de deux octaves, la corde devient plus courte des trois quarts, et ainsi de suite ;

– La fréquence du son dépend aussi de la racine carrée de la masse de la corde et ce d’une manière aussi inversement proportionnelle ;

– La fréquence est inversement proportionnelle à la racine carrée du poids de tension de la corde. Ceci dit que plus la corde est tendue, plus le son des aigus monte.

Comment fonctionne un piano ?

Les cordes du piano

Comme déjà mentionné, il faut savoir que les cordes sont la composante principale responsable du son du piano. Une corde épaisse et longue donne alors un son plus grave et plus intense.

Généralement dans un piano, vous allez trouver un premier type des cordes, appelées cordes filées, ces dernières sont généralement conçues en acier trempé et en filage en cuivre. Le deuxième type c’est bien les cordes double-filées ou filées pour les premières notes graves uniquement.

Il existe ensuite deux ou trois autres pour les dernières notes graves avant d’atteindre les doubles ou les triples cordes des aigus et des médiums. Ces cordes appelées doubles ou triples sont donc des cordes non filées, et elles sont obtenues en utilisant deux branches de la même corde.

En revanche, les cordes graves sont en principe faites sur mesure, et sont bien souvent filées à la main. Ces cordes tiennent alors d’un coté par le biais des points d’accroche, qui sont elles même coulées avec le cadre en fonte et passent aussi par des agrafes, puis par un sillet métallique ou en cuivre, ou même par le cadre.

Ces cordes sont finalement enroulées autour des chevilles. Les chevilles sont elles-mêmes enfoncées dans un sommier qui est maintenu lui-même par le cadre en fonte. Les cordes sont maintenues d’autre part vers l’axe de la table d’harmonie, de manière exacte sur le chevalet.

Les vibrations desdites cordes se passent donc entre le sillet et le chevalet, et sont de cette manière soumises à une tension qui va de l’ordre de soixante à plus de cent kilos par corde.

La mécanique du piano

Pour les pianos à queue à titre d’exemple, la mécanique fonctionne comme suit : la tête des marteaux frappe les cordes de manière continue. Le marteau étant relié donc à la mécanique à travers un manche, dont la base peut être en relation directe ou indirecte avec l’ensemble des pièces articulées, mobiles ou pivotantes de la mécanique.

La mécanique contient en revanche une multitude de pièces de relais entre la touche et marteau. A titre d’information, le marteau est par ailleurs une sorte de noyau de bois, qui est couvert de plusieurs couches de feutre.

Ces pièces qui demeurent donc entre le marteau et la touche servent à ajuster l’enfoncement sur les touches, elles permettent aussi la répétition des notes et garantissent des vibrations avec une amplitude extrême. Ces pièces permettent aussi la percussion des marteaux.

A l’instar aussi des pianos droits, et dont le clavier se compose généralement de 85 à 88 touches, ces derniers sont munis des touches blanches, appelées aussi marches, et des touches noires, nommées les feintes.

Chacune de ces touches sont donc articulées sur une pointe d’un balancier, et commande le mécanisme du marteau à travers une tige ou un petit élément que l’on appelle pilote. Chacune de ces touches est également liée au mécanisme d’un étouffoir et commande son éloignement de la corde dès qu’elle touche le marteau.

Il faut savoir qu’en principe, une mécanique comprend plus d’une soixantaine de pièces par touches, et pour un bon fonctionnement, le pianiste doit y exercer un enfoncement allant de 50 à 60g.

La sonorité du piano

La sonorité est un paramètre qui dépend étroitement de la table d’harmonie, du matériau de conception du piano, de sa texture, de la coupure de l’instrument, de son épaisseur et de sa position.

Par ailleurs, la qualité du son concerne en effet l’intensité, le timbre, la couleur, l’amplitude, etc. Les sonorités servent principalement à amplifier les vibrations qui sont transmises par le chevalet, et passant par les cordes.

La caisse du piano

La caisse est une composante essentielle dans la mesure ou elle assure l’équilibre et la solidité de l’ensemble. C’est la partie qui renferme le sommier et la mécanique. Cette dernière est conçue pour résister à la tension des cordes grâce à un cadre doté de solides traverses.

Ledit cadre est résistant lui aussi aux précarités et aux variations de la température, à savoir l’humidité en premier lieu.

Les pédales du piano

Les grands pianos de scène sont généralement dotés de trois pédales dont la fonction principale est d’augmenter l’intérêt de l’exécution.

• La première pédale, ou la pédale gauche est une pédale douce, elle sert normalement à rapprocher les marteaux des cordes pour les pianos droits, tandis qu’elles permettent de les déplacer d’une manière légère en ce qui concerne les pianos à queue.

• La deuxième pédale, appelée pédale droite, est une pédale forte, elle sert à éloigner les étouffoirs des cordes qui vibrent ainsi librement. Ces derniers ne quittent pas la corde qu’une fois la touche associée est enfoncée d’une manière forte, ainsi la corde arrête ses vibrations quand cette même touche est relâchée.

• La troisième pédale, appelée pédale de prolongation ou pédale tonale, elle agit d’une manière sélective et permet de retirer les étouffoirs des notes jouées en ce qui concerne les pianos à queue.

Toutefois, les notes continuent à vibrer même après le relâchement des touches et continuent ainsi à générer leurs harmonies. Quant aux pianos droits, la pédale de prolongation commande une sourdine, ce qui permet au marteau et aux cordes d’atténuer le son.

Pour les modèles de pianos équipés de la fonction MIDI, voire des capteurs MIDI, cette pédale actionne une barre qui entrave le fonctionnement des marteaux avant qu’ils ne frappent sur les cordes, pour permettre seulement à la partie électronique de s’activer.

En revanche, nombreux autres modèles à l’instar des pianos numériques ou électriques, ces derniers peuvent supporter des pédales supplémentaires, appelées pédales de sustain ou d’expression. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre guide des pédales pianos.

Quels sont les types de pianos offerts sur le marché ?

Les types de pianos diffèrent entre ceux qui sont grands, petits, horizontaux et verticaux. Pour un petit récapitulatif, vous pouvez trouver :

Les pianos à queue

Ce type fait partie de la catégorie appelée : pianos horizontaux. On parle ici des pianos dont les cordes sont tendues à l’horizontale. Ces modèles sont généralement très consistants en matière de taille et de poids, et sont donc des pianos très lourds et profonds.

Ce type est par ailleurs reconnu par sa qualité sonore très améliorée par rapport aux autres modèles, car il dispose d’une acoustique avec une grande caisse.

Les pianos à queue sont très souvent utilisés par les grands pianistes lors des grands spectacles, comme ils sont très répandus pour les professionnels et les musiciens confirmés qui exigent un prestige acoustique.

En principe, à coté des pianos à queue, il existe aussi des pianos à demi-queue ou à quart de queue. Ces derniers ne diffèrent pas l’un de l’autre en matière de sonorités et de fonctionnalités autant qu’ils le sont en ce qui concerne la taille et le prix.

piano à queue

Les pianos droits

Ces derniers font inversement partie de la catégorie des pianos verticaux, qui sont aussi appelés piano d’études. Ces modèles sont opposés complètement par rapport aux pianos à queue, d’emblée en ce qui concerne l’encombrement et la taille.

Les pianos droits occupent donc moins d’espace et sont surtout munis des cordes croisées et tendues à la verticale. Pour les pianistes qui se déplacent beaucoup, ce modèle serait bien pertinent étant donné qu’il est facile à transporter. Il représente aussi des bonnes qualités sonores. Les débutants peuvent l’utiliser comme un instrument d’apprentissage.

Yamaha Clavinova

Les pianos numériques

Cette catégorie concerne les modèles de pianos qui sont électriques et qui sont équipés d’un clavier relativement identique à celui des pianos précités.

Les pianos numériques sont conçus ainsi de manière très compacte pour rapprocher leurs utilisateurs au maximum possible des pianos à queue acoustiques. Ce qui fait le point fort de ces modèles c’est justement leurs prix abordables, et leur qualité de ne pas se désaccorder.

Les pianos numériques sont aussi dotés des haut-parleurs, des pédales et supportent également des casques connectés. Ce type est par ailleurs bien conseillé pour les débutants qui veulent se donner aux pianos acoustiques, mais qui préfèrent apprendre pas à pas.

piano numérique

Quels sont les critères pour choisir un excellent piano ?

Pour vérifier et évaluer la qualité et la performance d’un tel ou tel piano, il serait important de vérifier un certain nombre de critères :

Le clavier du piano

Nous supposons que ces éléments sont parallèlement intéressants à devoir vérifier en premier lieu. Ce sont ces paramètres qui sont normalement responsables de la dynamique et de la nuance du jeu, comme ils reflètent principalement la qualité acoustique de l’instrument.

Un meilleur piano est un modèle qui saura donc reproduire les meilleures sonorités avec un toucher très sensible et fluide. Ainsi, pour n’importe quel type de piano, le toucher doit restituer ou produire d’une manière originale la fluidité de la mécanique du piano acoustique, tout en procurant au joueur une sensation transparente du marteau qui frappe la corde pour ressentir en revanche l’effet du balancier.

piano 88 touches

L’amplification du piano

Il s’agit ici d’un élément primordial en effet, qui concerne particulièrement la modalité de la diffusion du son. Qu’il soit doté des haut-parleurs ou pas, un piano doit diffuser un son très clair et correct en fonction de l’amplification qui reflète la qualité de l’échantillonnage.

Si le modèle est muni des haut-parleurs, sa diffusion sonore, en fonction du nombre de ses haut-parleurs, leur placement et leur puissance, le piano doit être bien en mesure de donner une impression de résonance.

Un piano doit donc être vérifié et testé à divers échelons de volume, tout en veillant à ce que le son ne soit pas altéré par la force du volume sonore.

Ampli clavier

L’échantillonnage du piano

Ce paramètre concerne de façon particulière les pianos numériques ou électriques en général. Il s’agit ici des instruments de référence utilisés pour enregistrer un son sur un piano, de plus des sons originaux du piano lui même.

La qualité de l’échantillonnage peut être évaluée à plusieurs niveaux. En premier lieu, il faut vérifier l’enregistrement des notes, et consulter ses trois degrés d’intensités qui sont bien le piano, le pianissimo et le fortissimo.

Il serait important par la suite d’avoir une idée sur les autres instruments de référence, de savoir comment et où ces derniers ont été réalisés. L’échantillonnage n’impacte pas seulement la qualité, mais aussi le prix de l’instrument.

apprendre à jouer du piano

Les touches du piano

Le clavier est un élément à ne pas négliger. Avant d’opter pour un modèle précis, il faut tout d’abord vérifier le type de son clavier. On parle dans ce sens du nombre des touches.

Les pianos possèdent normalement des touches qui peuvent varier entre 61et 88 touches. Il faut garder à l’esprit que plus le nombre des touches est grand, plus vous aurez la possibilité de vous exprimer à travers votre musique.

Un piano avec des touches nombreuses vous permet aussi d’assigner des fonctions aux différentes sections du clavier. N’oubliez pas que les touches doivent être sensibles pour répondre précisément à la dynamique de votre jeu.

Si le piano que vous choisissez est numérique, vérifiez à ce que les sensations qu’il pourra vous procurer soient proches de celles offertes par un système mécanique à marteau et peuvent vous accorder du son à la force et à la vitesse de la frappe sur la touche, tout en vous permettant ainsi un jeu plus expressif.

Piano Yamaha

Les accessoires du piano

Le jeu sur piano doit être mené dans les meilleurs conditions possibles. Vous devez donc acquérir en compagnie d’un bon instrument, d’autres éléments pour vous faciliter le jeu et vous le rendre si confortable et amusant.

Essayez donc d’opter pour un stand dédié au modèle que vous avez choisi afin d’adopter une position et une posture confortable lors du jeu. Une banquette avec une assise bien rembourrée serait aussi primordiale pour corriger votre posture et maintenir votre corps de façon à ne pas le fatiguer.

Un casque audio pourrait aussi être utile pour les modèles qui supportent des connexions variées. La pédale de sustain ou d’expression est un élément aussi important à prévoir, si vous êtes avancés en piano et que vous souhaitez enrichir votre jeu.

Ainsi, si vous êtes des pianistes nomades, qui se déplacent sans cesse, envisagez l’achat d’une housse de protection, d’étuis ou de sacs pour protéger votre instrument, s’il s’agirait bien sûr d’un piano léger et transportable.

Un piano neuf ou d’occasion ?

Dans ce sens, rien ne définira votre choix final que le budget que vous avez réservé pour l’achat d’un bon piano. Toutefois gardez à l’esprit que le matériau, le revêtement et l’habillage du piano n’impactent pas de manière consistante les sonorités et en général la performance sonore de ce dernier.

Par contre, sa forme et son volume peuvent entraîner pour une faible part une modification de la diffusion sonore. De toute façon, le choix d’un piano ou de n’importe quel autre instrument est une affaire coup de cœur, vous pouvez bien opter pour un modèle d’occasion dont l’état est toujours favorable, qui pourra bien vous plaire autant qu’un piano neuf qui ne serait peut être pas assez forgé pour fournir les meilleures sonorités.

Si vous rencontrez un modèle bon prix, et que vous estimez que ses sonorités sont belles et correctes dans le tout registre, et que son toucher est agréable et régulier sur toutes les notes, n’hésitez donc pas à le prendre pour une bonne cause, il vous serait ainsi très avantageux en matière de montant d’investissement.

De façon générale, il faut aussi savoir que du moins cher au plus onéreux, tous les pianos ont plus ou moins des choses de près et d’identiques, ne seraient ce que leurs modes et principes de fonctionnement.

Piano prix : comment réussir son choix ?

Les prix dépendent alors de la durée de vie de l’instrument, de la qualité et la quantité de sa main-d’œuvre et principalement de ses performances. Après avoir lu donc le guide présent, il reste à vous de faire le dernier choix et de décider selon vos préférences personnelles.

Yamaha DGX-660 design

Comment entretenir son piano ?

Le piano est un instrument très sensible avec ses cordes, sa mécanique, et notamment l’ensemble de ses composantes que nous venons de citer. Votre instrument doit donc être toujours en un très bon état.

Pour ce faire, il faut donc penser fréquemment à le nettoyer deux fois par an au minimum. L’opération de nettoyage ne vous prendra pas beaucoup de temps à moins que vous le fassiez d’une manière correcte et répartie.

En commençant tout d’abord par le clavier, étant donné que c’est la composante qui s’expose le plus souvent aux saletés avec la fréquence du toucher. Ce qui est le plus pratique dans le processus de nettoyage c’est bien les touches qui peuvent être soulevées.

Nous vous conseillons donc de soulever les touches par groupe de 4 ou 6, vous devez le faire d’une manière attentive et avec grand soin, surtout quand ces dernières sont conçues à base d’ivoire pour ne pas les casser.

Trouvez en effet un tissu doux, telle une chamoisine pour essuyer les touches indépendamment. Si les touches sont faites du plastique, la manière la plus correcte serait de les mettre dans un pot d’eau avec un liquide de vaisselle pour pouvoir y enlever toutes les saletés d’une manière efficace.

Pour les touches en ivoire dont les impuretés persistent encore, le liquide de vaisselle ne ferait pas l’affaire autant de l’alcool ou le vinaigre blanc. En faisant cette opération concernant les touches, évitez au maximum que l’eau touche la partie en bois pour ne pas l’endommager.

Ne vous étonnez pas si on vous conseille aussi d’utiliser un dentifrice pour brosser les touches si ces dernières sont en ivoire, ceci est aussi une méthode de nettoyage miraculeuse.

Quant à l’intérieur du piano, rien ne serait efficace qu’un inspirateur pour absorber toutes les poussières et les saletés qui y résident en dedans. Pour les autres composantes, un tissu humide serait bien.

Après l’opération d’entretien, nous vous conseillons d’exposer votre piano au soleil, ou de le placer dans un endroit bien aéré pour éviter l’humidité.

Pour commencer…

Besoin d’un peu d’aide pour trouver ce que vous cherchez ? Si c’est le cas, veuillez consulter les pages suivantes, car elles vous aideront au mieux dans votre recherche.

Marques de piano :

Pianos Yamaha

Pianos Kawai

Pianos Roland

Pianos Korg

Articles les plus populaires :

Avis sur le piano Korg B1 : notre test complet

Piano pour enfant : lequel choisir ? – Comparatif

Alesis Recital : Test complet, Avis, Comparatif

Yamaha DGX-660 : notre test et avis complet

Piano numérique 88 touches : Comparatif, Test et Avis

Enfin, suivez-nous sur Facebook !

Nous espérons que vous apprécierez ce guide ultime sur les pianos, et n’hésitez pas à nous contacter en cas de questions.